Choisir sa chaussure de trail

Choisir sa chaussure de trail

Dr Hervé Auquier

Nous l'avons vu dans l'article concernant la chaussure de jogging, le choix de sa première chaussure importe peu et n'aura pas d'influence sur le développement d'éventuelles douleurs ou pathologies.


Pour ce qui est du trail, les choses sont un peu différentes. Aucune étude à ce jour ne montre un lien entre un type de chaussure de trail et une pathologie (à l'instar de ce qui se passe en jogging). Par contre selon le niveau du trailer (débutant ou confirmé), selon le type de terrain (mixte route/nature, boueux, caillouteux, escarpé), selon la longueur du trail, le choix de la chaussure adéquate semble important.


Ainsi, des caractéristiques comme le dynamisme, le poids, l'amorti, le confort général et l'accroche au sol sont importants.


C'est donc en fonction du niveau du trailer, du type de terrain, des distances à parcourir que l'on conseillera tel ou tel type de chaussure. Et comme pour le jogging sur route, il convient d'alterner le port de deux types de chaussures différents. Ceci a pour but d'alterner les sollicitations physiques de l'organisme.


Débutant ou confirmé ?


Le trailer débutant, surtout s'il vient du jogging aura tout intérêt à choisir une chaussure polyvalente, mixte tout terrain. Celle-ci lui permettra de goûter en sécurité aux premières sorties nature faites tantôt de routes, tantôt de chemins champêtres et forestiers et d'assurer une stabilité dans les premières côtes et descentes. Elle auront un accroche suffisante dans les terrains meubles et boueux. Ce type de chaussure allie parfaitement un certain ressenti du terrain avec un confort suffisant.


Le trailer confirmé choisira une chaussure plus technique. Pour les trails courts et rapides on privilégiera la légereté du modèle et son dynamisme. Pour les ultra-trails (plus de 40 km), le confort et l'amorti sont des critères importants au détriment souvent de la légèreté de la chaussure. Pour les sorties en haute montagne avec terrains caillouteux et traversées de pierrier, une chaussure donc le mesch est renforcé sera recommandée.

Exemple de chaussure polyvalente - débutant

KALENJI

Kiprun TR

Exemple de chaussure dynamique

SALOMON

S-LAB sense 6 

Confort ou dynamisme ?  Trails long ou court ?


Confort et dynamisme, voilà en principe deux caractéristiques qui ne sont pas toujours compatibles dans une chaussure de trail.


La chaussure dynamique sera une chaussure privilégiant la légèreté et la souplesse. Elle permettra un très bon ressenti du terrain. Elle aura une bonne accroche au sol. Ce faisant elle sera moins amortissante et donc moins confortable sur longues distances. Ce type de chaussure sera destiné aux trailers expérimentés, plutôt légers, en quête de performance sur des trail plutôt courts (moins de 40 km).

Le gros désavantage de ce type de chaussure est qu'elle s'abîmera beaucoup plus vite.


Sur des trails plus longs et surtout sur terrains rocheux, une chaussure donnant plus d'amorti sera conseillée. Sa semelle sera donc davantage amortissante. Le ressenti du terrain sera moins net qu'une paire dynamique. Plus amortissant ne veut pas dire nécessairement plus rigide. On trouve des chaussures de trails amortissantes souples et d'autre très rigides. Elles seront généralement un peu plus lourdes que les chaussures dynamiques.

Ces chaussures sont donc à privilégier sur des trails longs, des terrains rocheux. On les conseillera également pour les trailers  de niveau moyen à bon.

Terrain boueux ou rocheux ?


Le type de terrain d'entraînement est un facteur qui importe dans le choix de la chaussure. Toutes les chaussures de trails sont pourvues de crampons intégrés dans la structure de la semelle. Selon leur taille, leur structure et leur forme, ils confèrent plus ou moins d'accroche au terrain. Des crampons souples d'une taille de 5 mm ou plus seront nécessaires sur des terrains boueux ou glissants au dénivellé important. Ce type de semelle s'usera plus vite sur terrains durs. On évitera de faire trop de jogging sur route avec ce type de chaussure.


Sur des terrains rocheux, des pierriers, des chemins secs, ces crampons sont beaucoup moins importants. Par contre un renfort de la face antérieure de la pointe de la chaussure est important pour éviter les choc avec de grosses pierres.


SAUCONY - Pérégrine

KALENJI -Kiprun XT7

Le poids de la chaussure est-il un critère important ?


Le poids de la chaussure devient un critère important sur les trail longs. Une différence de 100 g peut avoir une inflence sur la performance et la fatigue musculaire après plusieurs heures de course.


Les trailers en recherche de performance privilégieront également des chaussures plus légère. Dans la plupart des cas, une chaussure dynamique sera souvent une chaussure légère.


Le drop est-il un critère important ?


Le drop de la chaussure, ou différence d'épaisseur de la semelle entre le talon et l'avant du pied revêt beaucoup moins d'importance en trail qu'en course à pied. Si en jogging les chantres de la course minimaliste sont partisants du drop le plus faible, ce n'est pas forcément le cas en trail. En effet le terrain étant très variable, descentes fortes ou l'on est sur le talon et montées raides où l'on est exclusivement sur la pointe, le drop n'a aucune importance. Il pourraît en avoir pour des courses nature relativement plates.



Concrètement quels sont les conseils ?


Le conseil le plus judicieux à donner à un débutant c'est de prendre une chaussure polyvalente (voir ci-dessous) qui convient aux  trails courts sur terrains mixtes. Ce type de chaussure est stable sur tous les terrains et amortissante sur les terrains accidentés.


Le trailer un peu plus confirmé optera pour deux paires de chaussures :  Une plus légère et dynamique avec bonne accroche pour les trails courts, surtout s'ils ont lieu sur terrain boueux et une autre plus amortissante, plus protectrice pour les trails plus long sur des terrains montagneux plus durs.

Copyright  Running Solutions@ All Rights Reserved